Prestations disponibles

Après une intervention chirurgicale orthopédique, après un accident, ou après un traumatisme sportif, il vous sera fréquemment prescrit des séances de rééducation chez votre kinésithérapeute. La rééducation post traumatique s'impose en général afin de vous aider à récupérer le plus rapidement possible.

Cette rééducation a pour but :

  • d'éviter les raideurs articulaires ;
  • de récupérer les meilleurs amplitudes articulaires possibles ;
  • de garder une musculature efficace ;
  • de limiter la fibrose.

Le cabinet de kinésithérapie accueille les patients souffrants de pathologies neurologiques (accident vasculaire cérébral, traumatisme cranien, sclérose en plaques, maladie de Parkinson, syndrome cérébelleux et neuro périphérique...).

La kinésithérapie neurologique est nécessaire dans la reconstruction neuromotrice du patient.

En effet, dans ce type de cas, elle a pour objectif de maintenir l’autonomie du patient et sa mobilité, afin que celui-ci puisse au maximum conserver une certaine indépendance et un confort non seulement physique mais également social et psychologique.

La méthode McKenzie, ou MDT (Mechanical Diagnosis and Therapy), est une méthode d'évaluation et de traitement des douleurs mécaniques du rachis et des articulations périphériques.

Le concept de base de l'approche McKenzie est que la plupart des patients peuvent apprendre à auto-traiter leurs douleurs vertébrales ainsi que celles des articulations des membres. Le patient doit devenir l'acteur principal de sa propre guérison.

Par nature, un bon nombre de douleurs vertébrales sont récurrentes. De ce fait, il est important d'apprendre à gérer au long cours les contraintes que l'on applique sur sa colonne, et aussi à savoir utiliser des techniques simples pour abolir les douleurs et débloquer les mouvements si un épisode survient malgré tout. Au niveau des membres supérieurs et inférieurs, des douleurs récurrentes peuvent aussi s'installer, et des stratégies d'auto-traitement peuvent, là encore, s'avérer très efficaces.

Il s'agit d'une méthode très intéressante pour le traitement de la plupart des douleurs mécaniques et chroniques de la colonne vertebrale, telle que les torticolis, les lumbagos, les lombalgies, les dorsalgies, les cervicalgies... et des articulations périphériques (épaule, coude, hanche, genou...). La méthode McKenzie est aussi souvent très efficace pour les sciatiques, les cruralgies, les douleurs intercostales les névralgies cervico-brachiales et les névralgies d'Arnold (maux de tête d'origine cervicale).

Les hernies discales et protrusions discales sur tous les étages rachidiens peuvent être évaluées en toute sécurité et souvent bénéficier de cette approche.

Le périnée est le muscle principal qui retient vos viscères et se trouve à la base de votre gainage profond. Au cours de la grossesse et d'un accouchement par voie naturelle ou après une opération de la prostate, le périnée est mis à l'épreuve. Quelques séances de rééducation vous permettront d'éviter des problèmes ultérieurs :

  • l'incontinence urinaire (à l’effort, par urgenturie, mixte) ;
  • les défauts de la statique pelvienne (prolapsus grade I) ;
  • l'incontinence fécale ;
  • la constipation terminale d’origine anale ;
  • les troubles sexologiques (dyspareunie, vaginisme, anisme, dysorgasmie) ;
  • les douleurs pelviennes (périnéodynie, coccygodynie, syndromes myofasciaux, névralgies pudendales, épisiotomie douloureuse, fibrose cicatricielle).

Votre kinésithérapeute réalise en premier lieu un bilan comprenant un interrogatoire et un examen clinique précis aboutissant à un bilan diagnostique kinésithérapique périnéal. Par la suite, elle mettra en place un traitement adapé et orienté suivant la problématique rencontrée (par exemple lors d’une incontinence d’effort : fou rire, pratique d’un sport...) et les objectifs du patient.

La kinésithérapie en rééducation périnéo-sphinctèrienne comprend des techniques de rééducations manuelles intra vaginales, l'électrostimulation et le biofeedback. La progression se fait à travers des mises en situations d’instabilité afin de corriger l'incontinence urinaire dans ces situations pouvant occasionner une gêne pour le patient.

Votre kinésithérapeute intègre le périnée dans sa globalité, c'est-à-dire dans le complexe lombo-abdomino-pelvien pour répondre au mieux à votre demande.

Votre kinésithérapeute prend en charge de manière analytique et holistique l’ensemble des systèmes afin de permettre le bon fonctionnement du corps dans le but d’assurer une croissance idéale de votre enfant (travail crânien, viscéral, articulaire, musculaire...).

Les motifs de consultation sont :

  • les torticolis ;
  • les plagiocéphalies ;
  • les troubles de la marche ;
  • les otites ;
  • les sinusites ;
  • les troubles respiratoires ;
  • les troubles de la motricité oculaire - strabisme ;
  • le canal Lacrymal bouché ;
  • les troubles de la succion et de la déglutition ;
  • les régurgitations et le reflux gastro-oesophagien ;
  • la constipation ;
  • les coliques.

La méthode CGE (Concept Global d'Épaule) permet de traiter avec succès de nombreuses pathologies de l’épaule :

  • les tendinites de la coiffe des rotateurs ;
  • les bursites ;
  • la capsulite rétractile.

Elle permet également d’intervenir pour corriger des dysfonctionnements de l’articulation avant même que celle-ci ne devienne douloureuse, et d’éviter ainsi l’apparition de lésions souvent irréversibles ou lors de la rééducation après chirurgie.

Le drainage lymphatique manuel (methode Leduc) est un massage lent et doux destiné à relancer la circulation de la lymphe, un liquide incolore qui circule dans les vaisseaux lymphatiques et qui draine les toxines et les débris cellulaires.

Le drainage lymphatique manuelle permet de traiter :

  • les œdèmes veineux et lymphatiques primaires ;
  • les œdèmes secondaires à la chirurgie oncologique (notamment le drainage lymphatique du membre supérieur suite à un cancer du sein) ;
  • les ulcérations cutanées ;
  • les algodystrophies (phase chaude).

Prise en charge des pathologies respiratoires aigües (bronchiolite, pneumonie...) ou chronique (bronchite chronique, asthme...) chez l’enfant et l’adulte.

La kinésithérapie respiratoire est également utile pour traiter les conséquences sur le système respiratoire d’autres maladies (cancers...) ou de chirurgies (thoraciques, abdominale...).